Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Faculté des Sciences et Techniques de Fès - Laboratoire : Biotechnologie Microbienne & Molécules Bioactives (BM2B)

Laboratoire : Biotechnologie Microbienne & Molécules Bioactives (BM2B)

Laboratoire : Biotechnologie Microbienne & Molécules Bioactives (LBM2B)

Directeur : Pr Rachid Bencheikh 

Adresse mail : rachid.bencheikh@usmba.ac.ma

 

 

Présentation du laboratoire :

Mots clés: vasoréactivité, coeur isolé, PAM, pharmacologie des substances naturelles, hypertension artérielle, diabète, toxicité, antiprolifératif, hypersensibilité, allergie, sécurité alimentaire, bioremédiation, biofértilisation, biofilms, bioénergie, agents antimicrobiens, huile essentielle, biotechnologie végétale.

Le but du LBM2B est de créer une plateforme de recherche de haut niveau qui servira à la formation d’étudiants par le biais de la recherche. La plateforme sera dévouée également à interagir avec son milieu socio-économique pour créer une dynamique scientifique et économique visant à rehausser le secteur industriel dans son process et ses produits transformés.

            Nos objectifs visés par les axes de recherche qui seront développés après sont :

1) Proposer une nouvelle filière doctorale répondant aux axes dominants du laboratoire.

2) Elargir la coopération scientifique à l’échelle nationale et internationale.

4) Promouvoir l’innovation et veiller à sa sauvegarde par brevets.

5) Valorisation des résultats de recherche et des brevets par la coopération avec le tissu industriel.

6) Elargir le rayonnement du laboratoire en organisant des manifestations scientifiques et en créant un site Web pout y  afficher nos compétences et la production scientifique

 

                                                                                                                                              

Thématiques de recherche :

Thème 1 : Microbiologie & Sécurité Alimentaires

Axe 1- Microbiologie Alimentaire et Sécurité des Aliments

La sécurité alimentaire revête un intérêt primordial dans le monde entier. Les crises sanitaires récentes ont fortement balancé la confiance des consommateurs dans les systèmes de contrôle et la conservation des aliments au sein de l’industrie agro-alimentaire. En effet,  au Maroc, les maladies d’origine alimentaire (MOA) sont toujours en augmentation. En 2015, 2887 cas ont été enregistrés, avec un taux de létalité de 0,3%. Aussi, même si les pays industrialisés disposent d’un grand nombre de techniques de conservation des aliments d’efficacité prouvée, aussi bien physiques que chimiques, les maladies transmises par les aliments constituent encore un problème de première importance. Par ailleurs, les consommateurs exagèrent dans leur confiance à la réfrigération comme moyen d’assurer l’hygiène et la salubrité des aliments minimalement traités et sans additifs.

Une solution de cette problématique sera l’emploi des bio-conservateurs. En effet, seulement dans la dernière décennie, que l’intérêt aux méthodes biologiques de la conservation des aliments a commencé à prendre une échelle universelle. Les bio-conservateurs par excellence sont les bactéries lactiques, dont l’emploi en alimentation est accepté par les consommateurs comme naturel et salubre. En effet, les bactéries lactiques sont capables de produire une gamme d’antimicrobiens (les bactériocines) qui empêchent la croissance de la microflore indésirable dans les denrées alimentaires et même dans le domaine médical.

Cette prometteuse approche pourrait permettre une conservation biologique non agressive et plus efficace des aliments, par rapport aux conservateurs chimiques qui pourraient être toxiques et potentiellement cancérigènes (les nitrites, les benzoates, etc.). En plus, elle permettrait de modérer les traitements physiques de conservation, de garantir une extension de la durée des aliments, et d’améliorer les caractéristiques organoleptiques et nutritionnelles de ces aliments.

1- Objectifs :

Exploitation des bactériocines des bactéries lactiques, dans le cadre de la technologie des barrières multiples (appelées aussi la technologie d’obstacles), pour des nouvelles applications dans le domaine alimentaire (bioconservateurs) et thérapeutique (probiotiques). En effet, la mise au point de nouveaux produits alimentaire probiotiques marocains sera abordé.

2- Retombées scientifiques et socio-économiques :

Les retombées attendues seront les suivantes :

  • Les résultats seront diffusés via des revues spécialisées nationales/internationales (International Journal of Food Microbiology, Journal of Food Protection, Meat Science, Food Microbiology, Annals of Microbiology, etc.), des communications affichées et des présentations orales au cours des congrès nationaux/internationaux.
  • La mise au point de nouveaux produits alimentaire probiotiques marocains.
  • L’établissement d’un réseau international sur la thématique.
  • Brevets

 

Axe 2- Allergie Alimentaire et Sécurité Alimentaire :

Amélioration de la qualité allergénique des produits alimentaires transformés.

L’allergie alimentaire est une maladie immunologique responsable de la morbidité substantielle et de mortalité. Il s’agit d’un problème de santé publique en émergence dans tous les pays du monde L’allergie alimentaire, atteint 6 à 8 % d’enfants et 2 % à 5% d’adultes et la fréquence ne cesse d’augmenter. La réaction allergique alimentaire sévère peut causer des chocs anaphylactiques et la mort. Aux États-Unis, environ 30000 chocs anaphylactiques et 150 morts par an sont dus à l’allergie alimentaire. Les troubles allergiques alimentaires sont médiées par des anticorps de type IgE. Les données épidémiologiques sur l’allergie alimentaire ne concernent pas seulement les services et structures de santé publique, mais également l’industrie agroalimentaire. En effet, ces industriels ont besoin de connaître le profil allergique de la population consommatrice afin de développer et de formuler les produits alimentaires sans nuire à leur santé. Ceci indique que plusieurs sociétés alimentaires prennent en considération le profil allergique des consommateurs dans la gestion des risques liés à la sécurité sanitaire des aliments.

1- Objectifs :

L’objectif général étant d’une part, l’étude du profil de la sensibilité des consommateurs marocains aux produits alimentaires. Ensuite, la caractérisation moléculaire des épitopes auxquels les marocains sont allergiques. D’autre part cette analyse sera complétée par l’étude de l’effet des traitements acides, enzymatiques et thermiques sur l’allergénécité des aliments.

2- Retombées scientifiques et socio-économiques :

Les retombées scientifiques sont en particulier l’enregistrement de brevets relatifs aux trousses analytiques envisagées et la publication d’articles scientifiques dans des journaux internationaux.

Les retombées socio-économiques attendues sont la réalisation de trousses analytiques à forte valeur ajoutée allant servir aux industriels à prix compétitives par rapport à celles importées. Les doctorants impliqués dans ce projet peuvent envisager une création d’entreprise pour ce service à la fin de leurs études.

 

Axe 3- Valorisation biotechnologique des produits et des co-produits de la pêche:

L’axe 3 se situe sur le plan national dans la perspective d’exploiter et de valoriser des ressources naturelles, des co-produits des industries agroalimentaires et des industries de transformation et de conditionnement des produits de la mer, voir même les déchets potentiellement transformables, en produits éventuellement à haute valeur ajoutée.

L’aboutissement d’une telle recherche au Maroc limiterait ainsi l’importation accrue de peptones et des milieux de culture déshydratés utilisés en bactériologie et en industrie et contribuerait à une meilleure valorisation de produits de la mer de faibles valeurs marchandes et des déchets issus des industries de transformation.

1- Objectifs :

L’objectif principal est la production de produits de haute valeur ajoutée. Ces  travaux portent sur quatre aspects principaux :

  • Mise au point de procédés de préparation de farines, peptones de poissons et application à la production de biomasse, protéases, lipases…. ;.
  • Purification, caractérisation biochimique et moléculaire de certaines protéases digestives, à intérêt biotechnologique, à partir de plusieurs espèces de poisson.
  • Les biopeptides : Détection et production de composés bioactifs de nature peptidique obtenus par protéolyse enzymatique de produits et co-produits de la pêche en vue d’application nutraceutique et/ou pharmaceutique (antioxydantes, antimicrobienne, ….).

2- Retombées scientifiques et socio-économiques :

Les résultats seront diffusés via des revues spécialisées, des communications affichées et des présentations orales au cours des congrès nationaux/internationaux.

Formation des doctorants et encadrements des étudiants de Master.

Collaboration avec des institutions nationales et internationales

Dépôt de brevets

 

Axe 4- Etude de la formation des biofilms sur les matériaux utilisés dans l’industrie agroalimentaire

La maîtrise des risques de contaminations des aliments par les micro-organismes pathogènes  et/ou d’altération est un problème crucial dans l’industrie agroalimentaire. Lorsqu’ils adhérent et colonisent les surfaces des unités de transformation, les microorganismes forment une communauté appelée Biofilm. En plus des considérations de santé publique, ces biofilms microbiens sont responsables chaque année de pertes considérables de productivité et de dommages, tant aux produits qu’aux équipements.  En biofilm;  les micro-organismes acquièrent de nouvelles propriétés ; ils sont notamment plus résistants aux désinfectants. L’augmentation de résistance aux désinfectants varie selon le matériau support et selon la molécule désinfectante utilisée, et elle augmente avec l’âge du biofilm.

  1. Objectifs

L’axe veut un travail de plusieurs équipes pluridisciplinaires pour une bonne compréhension du processus de formation des biofilms en production alimentaire et des mécanismes impliqués dans la résistance de ces biofilms aux procédures de nettoyage et désinfection. Notre démarche scientifique est organisée comme suit :

Nous proposons en premier lieu, de rechercher, d’isoler et de caractériser  les souches bactériennes à partir des prélèvements réalisés sur différentes surfaces des sites de fabrication de produits alimentaires (Equipe de l’Institut Pasteur). Dans ce but, la complexité des communautés microbiennes sera estimée par l’analyse d’amplicons de l’ADN 16S ribosomal (DGGE). Parallèlement, on réalisera une banque de souches (isolement sur milieux spécifiques et identification (ARN 16S)) (Equipe de Fes).

– A la suite de cette étape d’identification, les souches seront caractérisées en fonction de deux paramètres : a) Leur capacité à former des biofilms sur lame d’acier inoxydable de qualité alimentaire (AISI 304), et sur des supports de polymères couramment utilisés en production agroalimentaire. Et b) Leur aptitude à résister à des stress technologiques (pH, T°C, sels, désinfectants, détergents, POR, …). Un intérêt particulier sera donné aux éspèces d’E.coli, Staphylococcus aureus et Listeria monocytogenes vue leurs incidence sur la sécurité du consommateur.

-Par ailleurs, nous passerons en revue, les produits commercialisés entant que matériaux antiadhérents pour les IAA. Ce sera donc l’occasion de contrôler l’authenticité des caractéristiques affichées.

-Ensuite nous mènerons une étude sur l’incidence des propriétés de surface de bactéries sur l’adhésion et la résistance au nettoyage et leur modulation par l’environnement rencontré par la bactérie au cours de son cycle de développement.  Nos travaux antérieurs (hamadi et al 2009) ont révélé un effet spéctaculaire des conditions physicochimiques sur les propriétés de surfaces de quelques supports modèles.

– Enfin, deux approches seront particulièrement considérées : L’étude du nettoyage en place et la modélisation des cinétiques et l’étude des mécanismes à la paroi en régime d’écoulement turbulent pour différentes géométries de l’installation. Dans cette partie, nous étudierons en parallèle l’évolution des propriétés de surface des matériaux en fonction des cycles de souillure et de nettoyage et l’influnece sur la bioadhésion et l’éfficacité des procédures de nettoyage et désinfection.

2- Retombées scientifiques et socio-économiques :

Les résultats seront diffusés via des revues spécialisées, des communications affichées et des présentations orales au cours des congrès nationaux/internationaux.

Formation des doctorants et encadrements des étudiants de Master.

Collaboration avec des institutions nationales et internationales

Dépôt de brevets

 

Axe 5- Approche innovante d’inhibition des biofilms contre la corrosion microbienne de l’acier

La corrosion induite par les microorganismes, encore appelée bio-corrosion, est un fléau qui touche les matériaux utilisés dans de nombreux domaines industriels: industries pétrolières, électriques, nucléaires, installations portuaires, génie civil, santé, environnement et agroalimentaire. La corrosion provoque des pertes économiques importantes dans les pays industrialisés. Ainsi elle provoque 28 milliards d’euros de pertes en France (Centre Français de l’Anticorrosion, CEFRACOR) et  276 milliards de dollars américains de perte par an aux Etats-Unis (NACE: National Association of Corrosion Engineers). Au Maroc, une étude de la COMACAC (Confédération marocaine pour la certification en anticorrosion) estime la charge de la lutte contre la corrosion à 5% du PIB national.Les conséquences de la corrosion concernent aussi la santé et l’environnement (corrosion des alliages dentaires, utilisation de peintures qui seront interdites par les nouvelles normes). La corrosion correspond à l’accélération de la dégradation des matériaux conducteurs en présence d’un biofilm microbien qui se développe à sa surface.

  1. Objectifs

Objectifs fondamentaux : Etude et compréhension des mécanismes de formation des biofilms microbiens sur l’acier qui sont responsable de la bio-corrosion. Etude de l’impact de la bio-corrosion sur l’acier. Au cours de cette recherche, nous envisageons réaliser des avancées fondamentales sur l’étude de la nature des microorganismes impliqués dans cette bio-corrosion.

Objectifs appliqués: Proposer des solutions innovantes pour la lutte contre la bio-corrosion. En particulier par des extraits de plantes Aromatiques et Médicinale qui vont présenter un effet contre cette altération.

Le projet vise à déchiffrer les mécanismes de ce fléau. Il nous permettra de mieux reconnaître, évaluer et combattre la bio-corrosion de l’acier. L’objectif est de contribuer à la résolution de cette problématique, qui est un enjeu de taille (économique mais aussi environnemental).

2- Retombées scientifiques et socio-économiques :

Les résultats seront diffusés via des revues spécialisées, des communications affichées et des présentations orales au cours des congrès nationaux/internationaux.

Formation des doctorants et encadrements des étudiants de Master.

Collaboration avec des institutions nationales et internationales

Dépôt de brevets.

Thème 2 : Pharmacologie des PAM

            Les plantes sont la source principale de médicaments naturels, hémisynthétiques ou synthétiques. Elles servent, en outre, de matières premières pour l’extraction de principes actifs. Aussi, le recours vers les substances d’origine végétale, constitue-t-il une source inépuisable de molécules biologiquement actives utilisées en thérapeutique, cosmétologique ou encore agroalimentaire.

            C’est dans ce sens que le L2MB envisage durant la période  de son accréditation de consolider la recherche afin de valoriser les PAM. En effet à travers ses équipes, le L2MB développera des stratégies pour étudier les effets biologiques des PAM, vasorelaxant, antihypertensif, antimicrobien, antibiotique, immunomodulateur, anti prolifératif, etc. Les principes actifs responsables de ces effets pourraient être de nouvelles molécules utilisables en médecine ou en agroalimentaire.

 

Axe 1- Activités Immunomodulatrices des substances Naturelles:

Peu d’études, au Maroc, s’intéressent à l’étude des propriétés immunomodulatrices des PAM. Cependant, ce volet a une grande importance et des retombées nombreuses que se soit dans le domaine Biomédicale ou Agroalimentaire.

En effet, dans ces domaines la forte utilisation d’antibiotiques a fait que des résistances même multiples commencent à apparaitre limitant souvent la prise de décision. En élevage d’animaux, volaille ou bovins, la forte utilisation d’antibiotique menace même les consommateurs et leur sécurité. L’altérnative proposée dans cet axe est d’isoler des substances naturelles capables de stimuler le système immunitaire et son potentiel protectif limitant ainsi l’utilisation d’antibiotique.

Notre objectif consiste à rechercher des plantes ayant une  activité sur l’immunité. L’approche méthodologique consiste en des tests sur des cellules immunitaires en culture provenant d’humains ou d’animaux.

Retombées scientifiques et socio-économiques

-Valorisation des résultats en Brevets, articles scientifiques

-Economiquement, Amélioration de la Formulation d’aliments de bétail et de volailles incluant des plantes immunostimulantes sans antibiotiques.

-Valorisation de notre patrimoine botanique

 

Axe 2 : Propriétés Cardio-modulatrices, vasréactives et spasmolytiques des PAM

Le stress oxydant est l’un des paramètres responsables de la défaillance de la réactivité vasculaire et donc de l’installation de l’hypertension artérielle. Si l’on arrive par des extraits de plantes médicinales à diminuer l’impact du stress oxydant sur les vaisseaux, on réduira de façon remarquable les conséquences de l’hypertension artérielle qui est un fléau de la santé public (maladies cardiovasculaires : l’hypertension artérielle est l’une des pathologies les plus fréquentes et les plus préoccupantes).

Notre objectif étant l’étude des effets protecteurs des plantes médicinales marocaines sur les vaisseaux sanguins endommagés par un stress oxydant suite à l’administration de la phenylhydrazine (PHZ). Ceci par Induction du stress oxydant chez des rats Wistar par administration de la PHZ et Extraction, fractionnement des composés biologiquement actifs issus des plantes médicinales. Ensuite, Etude sur vaisseaux et cœur isolé de la réactivité en réponse à des agents vasoconstricteurs et vasodilatateurs avant et après le stress oxydant.

A la fin, Recherche des mécanismes d’action éventuels par inhibition préalable des voies d’action & Dosage de marqueurs antioxydants classiques présents dans le sang et les urines des rats avant et après installation du stress: glutathion, mais aussi enzymes comme la SOD ou témoins de l’oxydation comme le MDA, les isoprostanes, le 8-OHdG.

 

Axe 3 :Propriétés Anti-Diabètiques des PAM

Le diabète sucré est une maladie métabolique caractérisée par une hyperglycémie chronique résultant d’une déficience en production d’insuline par les cellules ou d’une résistance cellulaire à l’insuline. La Fédération internationale du diabète a estimé que 415 millions de personnes dans le monde étaient atteintes de diabète en 2015; d’ici 2040, ce chiffre passera à 642 millions.

Au Maroc, de nombreuses plantes médicinales sont utilisées pour le traitement du diabète dans les systèmes traditionnels ainsi que dans les pratiques de guérison traditionnelle. En outre, il a été rapporté qu’environ 1200 plantes ont été utilisées en médecine traditionnelle pour le traitement du diabète et / ou étudiées pour une activité antidiabétique potentielle dans le monde entier. Des études scientifiques sur les plantes médicinales utilisées en médecine traditionnelle pour traiter le diabète peuvent contribuer à la découverte de nouveaux médicaments antidiabétiques, ce qui peut conduire à l’élaboration de stratégies thérapeutiques alternatives. Afin de contrôler toutes les complications pathologiques du diabète, il est nécessaire de développer de nouveaux traitements alternatifs dérivés des plantes médicinales.

 

Axe 4 : Propriétés Anti-Microbiennes des PAM

 

La résistance aux antibiotiques ou antibiorésistance est devenu un fléau mondial alarmant qui peut causer un réel problème de santé publique.  L’OMS signale dans ces rapports annuelles  une recrudescence  des germes résistants et  propose  selon  un projet de plan d’action mondial présenté en mai 2015 à la soixante huitième assemblée mondiale de la Santé  plusieurs mesures dont l’encouragement à la recherche, l’innovation et le développement de nouvelles molécules a effet  thérapeutique. Notre axe de recherche s’insinue dans les recommandations de l’OMS en ciblant trois agents pathogènes qui posent un problème de santé publique en particulier à savoir Leishmania, Staphylococcus aureus, Mycobacterium tuberculosis, et d’autres pathogènes potentiels.

En effet, la leishmaniose est  une parasitose vectorielle  qui représente un problème majeur de santé dans plus de 98 pays endémiques. Ces infestations sont une importante cause de morbidité et de mortalité, tant par la gravité de leurs formes que par la vitesse de leur extension. Chaque année l’incidence est de 1,5 à 2 millions de nouveaux cas et 350 millions de personnes seraient exposées aux risques (OMS). Au Maroc, la leishmaniose sévit à l’état endémique dans plusieurs régions; elle forme une entité noso-épidémiologique. Le ministère de la santé marocain  déclare chaque année une moyenne de 4176 cas de leishmaniose cutanée et une centaine de cas de leishmaniose viscerale qui touche le foie et la rate. Cette dernière est mortelle en absence de traitement qui est à base d’un seul médicament le « Glucantime » or des souches résistantes au traitement sont signalées.

Staphylococcus aureus est une bactérie cosmopolite opportuniste avec des souches  toxinogènes comme les toxines   TSST ou la PLV qui sont graves.  S. aureus  cause divers pathologies suppurative ou non et qui vont d’une simple infection cutanée à une infection profonde touchant les poumons la sphère ORL  ou les méninges.  Avec l’apparition des souches de S. aureus résistant à la méticilline (SARM) les infections sont devenus très graves voir mortelles.

La tuberculose demeure toujours un problème majeur de santé publique. Un quart de la population mondiale serait porteur du bacille tuberculeux, le risque de développer la maladie dépend de plusieurs facteurs, notamment l’état du système immunitaire. En 2018, 10 millions de personnes ont contracté cette maladie et 1.5 million en sont décédées (OMS). Le nombre de nouveaux cas présentant une résistance est estimé à 484000 dont 78% sont atteints de tuberculose  multirésistance. Cette résistance entrave le succès des programmes de contrôle de cette maladie, et conduit à l’augmentation du taux de la mortalité. Outre la tuberculose, différentes maladies opportunistes, appelées mycobactérioses, sont rapportées. Ces infections sont également en augmentation et sont dues à des mycobactéries atypiques qui sont souvent résistantes aux antituberculeux connus.

  1. Objectifs

Notre objectif vise à explorer la biodiversité des  plantes en médecine traditionnelle marocaine et d’isoler a partir de leurs extraits des molécules bioactives à effet biocide dirigées contre les mycobactéries, les SARM à LPV responsables des infections pulmonaires nécrosantes et la leishmaniose à Leishmania major et L.infantum responsables respectivement de la leishmaniose cutanée humide et de la leishmaniose viscérale. 

  1. Retombées scientifiques et socio-économiques :

Contrer l’antibiorésistante microbienne avec de nouvelles molécules a effet thérapeutiques.

Diffusion via des revues spécialisées, des communications affichées et des présentations orales au cours des congrès nationaux/internationaux

Formation des doctorants et encadrements des étudiants de Master.

Collaboration avec des institutions nationales et internationales

Dépôt de brevets

Les noms des enseignants chercheurs travaillant sur ces thématiques de recherche:

Saad IBN SOUDA KORAICH

Mohammed IRAQUI HOUSSAINI

Abdellatif HAGGOUD

Soumya El Abed 

Samir ANANOU 

Kawtar FIKRI BENBRAHIM 

Naima EL GHACHTOULI 

Sanae GUISSI 

Harki EL HOUSSAINE 

Hakima SQALLI HOUSSAINI

Khadija BEKHTI

Bahafid Wifaq 

LAILA MANNI 

Omar EL FARRICHA

Med Ali TAHRI JOUTI 

Khalid AMRANI JOUTE

Souraya elgandouzi.

 Bouchra OUHMIDOU

Abdellatif BOUKIR

Kaouakib EL ABIDA

Abdelali Tazi

Lotfi Aarab

Rachid Bencheikh

 

Membres permanents du laboratoire:

Nom & prénom

Thématique(s) de recherche

Adresse mail

Saad IBN SOUDA KORAICH

 Biofilms, 

saad.ibnsouda@usmba.ac.ma

Mohammed IRAQUI HOUSSAINI

 

mohammed.iraquihoussaini@usmba.ac.ma

Abdellatif HAGGOUD

 

abdellatif.haggoud@usmba.ac.ma

Soumya El Abed 

 

soumya.elabed@usmba.ac.ma

Samir ANANOU 

 bactéries lactiques, sécurité des aliments, bioénergie.

samir.ananou@usmba.ac.ma

Kawtar FIKRI BENBRAHIM 

 

kawtar.fikribenbrahim@usmba.ac.ma

Naima EL GHACHTOULI 

 

naima.elghachtouli@usmba.ac.ma

Sanae GUISSI 

 

sanae.guissi@usmba.ac.ma

Harki EL HOUSSAINE 

 

elhoussaine.harki@usmba.ac.ma

Hakima SQALLI HOUSSAINI

 

hakima.sqallihoussaini@usmba.ac.ma

Khadija BEKHTI

 

khadija.bekhti@usmba.ac.ma

Bahafid Wifaq 

 

wifaq.bahafid@usmba.ac.ma

LAILA MANNI 

 

laila.manni@usmba.ac.ma

Omar EL FARRICHA

 

omar.elfarricha@usmba.ac.ma

Med Ali TAHRI JOUTI 

 

medali.tahrijouti@usmba.ac.ma

Abdelali TAZI 

 Effet antidiabétique, toxicité

abdelali.tazi@usmba.ac.ma

Lotfi AARAB 

 Antiallergie, antiprolifératif, sécurité des aliments

lotfi.aarab@usmba.ac.ma

Rachid BEN CHEIKH 

 vasoréactivité, effet spasmolytique et myorelaxation.

rachid.bencheikh@usmba.ac.ma

Khalid AMRANI JOUTEI   khalid.amranijoutei@usmba.ac.ma
Kaouakib EL ABIDA   kaouakib.elabida@usmba.ac.ma
Bouchra OUHMIDOU   bouchra.ouhmidou@usmba.ac.ma
Abdellatif BOUKIR archéométrie, hydrocarbures et environnement, spectroscopie (IR, UV, RMN), phytochimie abdellatif.boukir1@usmba.ac.ma
souraya elgandouzi   souraya.elgandouzi@usmba.ac.ma
     
     

Production Scientifique des 2 dernières années : BMMB_Production-scientifique.pdf

 

Collaboration :

  • ——
  • ——
  • ——

Prix et distinction :

  • ——
  • ——
  • ——

Projets de recherche financés durant les 5 dernières années :

  • En tant que coordonateur


-Projets de recherche dans le domaine de la valorisation des plantes médicinales et aromatiques: Valorisation des PMA marocaines dans les pathologies cancéreuses, infectieuses et immunitaires : de l’identification des principes actifs à l’application clini
-PPR2/2016/30: Approche innovante d’inhibition des biofilms contre la corrosion microbienne de l’acier
CNRST 850000 Etat Faculté Science et Technique Bénimellal
01/12/201 6
01/12/202 0

Organisme public 660000 Etat
Agence nationale des plantes médicinale et aromatique de Taounate
01/01/201 9
01/01/202 1

-Projet OCP: Procédés Biotechnologique pour la valorisation des Boues et des déchets miniers de phosphates : formulation d’un phosphocomposte biofertilisant pour application directe en agriculture productive et respectueuse de l’environnement
Entreprise 5 300000 Dh Entreprises Fondation OCP 01/01/201 8
30/12/202 0

-PPR2Station innovante pour le traitement des effluents de tanneries CNRST 2500 000 Etat FS, FL, EST, et FST de l’USMBA
01/11/201 6
31/12/202 0

-Piles à combustible verte pour la dépollution des effluents et la production d’électricité
CNRST 900 000 Etat FST Benimellal 02/11/201 5
03/11/201 9

-Contribution à la détermination d’éléments d’analyse du risque lié à Legionella pneumophila dans les établissements recevant du public au Maroc
CNRST 60 000 Etat Institut pasteur Maroc Casablanca
02/11/201 5
04/11/201 9

-PPR2: Innovations nanotechnologiques pour le monitoring du veil virologique selon le concept One health/One World : nouvelles stratégies de diagnostic et de prévention des cancers viro-induits et des virus émergents et reémergents au Maroc
CNRST 150 000 Etat FST MOHAMMADIA 01/11/201 6
30/11/202 0

-PPR2: Contribution au traitement des effluents de dinanderies de la ville de Fès par un procédé physico-chimique et biologique.
CNRST 180 000 Etat FS USMBA Fes 01/11/201 6
30/11/202 0

-Recherche d’effets : antioxydant, antiprolifératif, vasoactif, antihypertensif des composés majoritaires de la fraction non cannabinoidique du Cannabis Sativa.
CNRST 660000 dh Enseignement supérieur ANPMA taounante 09/06/201 9
12/09/202 2

-Application des stratégies innovantes dans la bioconservation des aliments CNRST 660000,00 Etat CNRST-ANPMA 01/01/201 9
31/12/202 2

-Agriculture effects on inland saline water bodies and on lake/laguna hydrological complexes
TEMPUS 400000 Enseignement supérieur
Partner 1: Université de Pau et des Pays de l’Adour, France (UPPA) Partner 2: Consejo Superior de Investigaciones Cientificas, Spain (CSIC) Partner 3: Laboratoire de Biosurveillance de l’Environnement, Tunisia (LBE) Partner 4: Laboratory of ecobiology for
01/01/201 8
31/12/202 1

-Capacity building in training and research to optimize the use of fungicides in region Mèknes-Fez” in Morocco
Autre en cours d’attribution Etranger FS Dhar El mehraz Fes
27/09/201 9
27/09/202